Muséumédia — L'e-médiathèque du Muséum
AccueilDocument
Zèbres de Grant
Télécharger  
Imprimer 
Zèbres de Grant  
  • Description
Général
Référence FG4_0489__F-G_Grandin_MNHN
Titre Zèbres de Grant
Copyright © MNHN - François Grandin
Lieu Réserve zoologique de la Haute-Touche
Mot clé Zèbres de Grant; équidé; Equidae
Description Le zèbre de Grant, Equus quagga boehmii, est la plus petite des 6 sous-espèces de zèbres des plaines et la plus commune.

Les zèbres vivent en harem composé d’un étalon qui assure la sécurité en restant à l’arrière, prêt à intervenir à l’approche d’un prédateur ou d’un rival, de plusieurs femelles dont une dominante, souvent la plus âgée, qui va guider le groupe et les jeunes. Vers 3 ans, les mâles rejoindront d’autres célibataires. Les liens sociaux sont renforcés par un toilettage mutuel fait du bout des dents sur l’encolure et le dos. Les femelles mettent bas au milieu du troupeau, sous la protection du mâle. Le nouveau-né doit en quelques heures être capable de se lever, prêt à fuir si un prédateur approche.

Les zèbres, comme bon nombre d’herbivores non ruminants qui assimilent mal les végétaux qu’ils ingèrent, passent jusqu’à 70% de leur activité à manger ! Ils doivent également boire tous les jours et plusieurs troupeaux se retrouvent autour des points d’eau, souvent en compagnie d’autres espèces.

Plusieurs hypothèses cherchent à expliquer les rayures du zèbres : “code barre” leur permettant de se reconnaître entre eux, “trompe l’œil” perturbant les prédateurs qui auraient du mal à distinguer un individu dans la masse, “répulsif” pour éloigner taons et mouches tsétsé d’ordinaire attirés par la lumière polarisée reflétée horizontalement par un pelage sombre, les bandes blanches reflétant la lumière en tous sens et perturbant ainsi les insectes piqueurs.
En savoir plus... http://www.zoodelahautetouche.fr/